CREATION DE "L'UNION POUR L'ECOLE REPUBLICAINE"

Dans le contexte liberticide qui ne permet plus l'expression de certaines conceptions de l'Ecole et remet en cause l'existence d'organisations dont la légitimité historique et l’apport à l’évolution du système éducatif ne peuvent être contestés, trois organisations syndicales de l'Education nationale ont décidé de s'unir tout en conservant leur indépendance et une totale autonomie de fonctionnement pour défendre leur représentativité :

- la CSEN-FGAF qui regroupe le SNALC (personnels du second degré), le SNE (personnels du premier degré) et le SPLEN (préparateurs).
- la FAEN qui fédère le SNCL (professeurs du second degré), le SNEP (personnels du premier degré), ID (chefs d'établissements), le STIP (personnels du premier degré de Polynésie), le SNAPAI (personnels d’administration et d’intendance), le SAEM (enseignants du premier degré de Mayotte).
- le SCENRAC-CFTC-Education qui syndique des enseignants exerçant sur l’ensemble du système éducatif.

Ces trois organisations présenteront donc le 20 octobre prochain à l'occasion des élections paritaires, des listes d'union sous l'égide de l'Union pour l'Ecole Républicaine afin de contrecarrer les projets du gouvernement qui, notamment au Ministère de l'Education Nationale, auront pour effet de renforcer la cogestion qui perdure depuis 30 ans avec certaines grosses centrales syndicales.

Elles entendent ainsi créer une dynamique pour une Ecole porteuse de valeurs dont le but est d’assurer la réussite de tous les élèves.