POSTES AUX CONCOURS : INACCEPTABLE

Le SNALC a pris connaissance du nombre de postes de professeurs mis aux concours de recrutement cette année dans le second degré.

Si la saignée était (hélas) attendue compte tenu des annonces sur le budget, la répartition de ces suppressions est très inquiétante et il est facile de faire le lien avec la réforme du lycée GT et celle de la voie professionnelle.

Pour le SNALC, les réformes menées servent donc clairement d'outil pour supprimer les postes. Les lettres, les langues, les SVT, les disciplines générales dans la voie professionnelle connaissent ainsi des diminutions très importantes, et ce alors que le nombre d'élèves va continuer d'augmenter jusqu'à 2023 au moins. Ces disciplines sont ainsi clairement identifiées comme non-prioritaires pour le ministère.

Le SNALC continue d'affirmer qu'aucune politique éducative bénéfique à l'ensemble du système ne peut être menée sur de telles bases.

Contact : Jean-Rémi GIRARD, Président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr