Vers une reconnaissance du métier de directeur d’école…

Le projet de loi créant la fonction de directeur d’école, déposé par Cécile Rilhac et son groupe de députés arrive à point nommé. Après moult consultations entre le ministère et les organisations syndicales depuis près de deux ans, il est heureux de voir que ce travail débouche enfin sur des évolutions sérieuses en faveur des directeurs d’école.

Il n’est pas anodin que cette proposition émerge en pleine crise sanitaire, à un moment où chacun a pu prendre la mesure de l’engagement d’une profession pour faire face aux difficultés rencontrées.
Les directeurs, particulièrement sollicités depuis la mi-mars, ont répondu présent, comme à chaque fois. Ce projet de loi, s’il était validé, apporterait la reconnaissance tant attendue sur le terrain par des personnels qui prouvent au quotidien leur professionnalisme, leur sens des responsabilités, leur souci de trouver des solutions même dans les situations les plus complexes.
Le SNE se réjouit de constater que ce projet reprend à son compte bon nombre des propositions qu’il avait émises lors des nombreux échanges avec la mission flash (déjà conduite par Mme Rilhac), mais aussi avec le ministère, notamment au cours de cette année scolaire.
Avec ce texte, la fonction de directeur d’école serait enfin reconnue comme un métier à part entière.
Métier ô combien essentiel face aux nombreux défis du XXIe siècle.

Laurent Hoefman, Président du SNE